Habitez, vivez !
fr | en
IMMO de France Île de France

Pourquoi
nous confier
votre logement ?

Pourquoi nous confier votre logement ?

T
Accueil > Actus immobilières Secteur > Les mandants attendent d’un syndic la réactivité, la traçabilité, la proactivité et le conseil
<

Les mandants attendent d’un syndic la réactivité, la traçabilité, la proactivité et le conseil

Pouvez-vous nous préciser les règles applicables aux honoraires du syndic de copropriété?

Les mandants attendent d’un syndic la réactivité, la traçabilité, la proactivité et le conseilLe syndic est lié à son mandant par un contrat qui est normé depuis le décret du 26 mars 2015, portant application de la loi ALUR. Ce cadre réglementaire définit :

> des prestations de gestion courante qui sont rémunérées par un forfait annuel,

> des prestations optionnellement intégrables dans ce forfait,

> des prestations particulières.

Ce contrat cadre est lisible et compréhensible, ce qui tend à faciliter la comparaison lorsque les copropriétés effectuent une mise en concurrence. Cela étant cette uniformisation contractuelle obligera les Conseils syndicaux à approfondir leurs dialogues avec les candidats-syndics pour appréhender leur spécificité de gestion (le savoir-faire, la méthodologie….).
Le législateur n’a pas encadré les honoraires pour chacune de ces catégories de prestations ; par conséquent, les tarifications sont libres. Annoncé depuis longtemps, un décret plafonnera le tarif de certaines prestations particulières, notamment pour encadrer les frais de mutation.


Comment Immo de France Paris Île de France se positionne-t-il par rapport aux pratiques de la concurrence ?

Immo de France Paris Île de France se démarque de la concurrence en proposant deux contrats de syndic, qui respectent bien entendu la forme et le fond du contrat normé : le contrat « Classic Immo » et le contrat « Alter Immo ».
Le contrat « Classic Immo » décline l’ensemble des tarifications associées à chaque prestation pouvant être facturée dès lors qu’elle est réalisée. Ce contrat ancre une offre de base, pouvant répondre aux souhaits des copropriétaires.
Le contrat « Alter Immo » inclut dans la rémunération forfaitaire annuelle de nombreuses prestations définies comme optionnelles, telles que par exemple la gestion des sinistres ou encore la gestion des dossiers contentieux (hors impayés). Nous avons également intégré dans ce contrat une durée étendue de 5 heures pour la tenue de l’assemblée générale. Ainsi pour les agences de Nanterre et de Pontoise, l’Assemblée Générale se déroulant de 17 heures à 22 heures ne générera aucune facturation supplémentaire. Par ailleurs toutes les exceptions non incorporées dans le forfait sont chiffrées de façon précise.

Pour tous nos contrats, la rémunération forfaitaire est établie de façon personnalisée afin de tenir compte des spécificités et des attentes de chaque mandant.


Quel regard portez-vous sur les syndics de copropriété qui jouent la carte du low-cost ?

Le syndic low-cost répond à l’attente de certains consommateurs qui souhaitent bénéficier d’un service minimisé et fortement marqueté 2.0 ; il est aussi la conséquence de certains abus de syndics à la facturation trop facile. Il est compréhensible que des copropriétaires souhaitent un service moindre pour un coût à l’avenant. Cela peut, malgré tout, être préjudiciable au bon entretien du patrimoine commun des copropriétaires, qui ne peut se réduire à de simples échanges téléphoniques ou électroniques entre le syndic et les copropriétaires et/ou Conseils Syndicaux dans un environnement économique, juridique et technique toujours plus dense.
Chez Immo de France nous considérons que, pour assurer pleinement sa mission, le syndic doit avoir une parfaite connaissance de l’immeuble qu’il représente et dont il défend les intérêts, en le visitant régulièrement, en rencontrant périodiquement les conseils syndicaux et ainsi en agissant en véritable gestionnaire/conseil de patrimoine.
Le syndic low cost est tout, sauf la traduction d’une relation personnalisée. La tendance actuelle du marché que je ressens, faisant que les clients recherchent outre une proximité géographique et relationnelle, une personnalisation dans leurs contacts avec des tiers identifiés dans un cadre d’échanges suivis, me fait dire que le syndic low-cost, s’il ne disparaitra pas, pour la niche qu’il représente, n’aura pas l’essor que certains lui promettait et restera à la marge.


Comment justifiez-vous les honoraires de votre agence immobilière ?

Le syndic, assujetti à une obligation de moyens, doit rendre compte de ses actions au conseil syndical, organe collégial composé de copropriétaires élus par l’Assemblée générale, incontournable depuis de nombreuses années dans la gestion d’un immeuble. En effet ce dernier conseille, contrôle et assiste le syndic dans l’exercice de ses fonctions.
Nous faisons en sorte que le conseil syndical puisse sans difficulté et en toute transparence œuvrer dans sa mission. Par ce biais, nous justifions sans difficulté nos honoraires.
Les mandants attendent d’un syndic la réactivité, la traçabilité, la proactivité et le conseil. Au sein des copropriétés que nous gérons, le conseil syndical a la capacité de tracer les actions du syndic, qui ne sont pas toujours visibles pour les copropriétaires. Celui-ci est systématiquement consulté pour les engagements de dépenses (sauf caractère d’urgence) ; il est également informé des échanges entre le syndic et un copropriétaire ou un tiers extérieur au syndicat, et généralement de tout ce qui se passe dans l’immeuble.
Nous avons mis en place un extranet performant pour les copropriétaires et les conseils syndicaux. Les copropriétaires peuvent visualiser l’état de leur compte, payer en ligne ou accéder à certains documents afférents à la copropriété (le règlement de copropriété, la police d’assurance et les différents diagnostics techniques). De leur côté, les conseils syndicaux peuvent consulter en ligne l’ensemble des contrats de la copropriété, les documents comptables, les ordres de service passés et les actions menées par le syndic.
Autant de prestations qui, complétant nos principes de gestion, nous permettent de nous enorgueillir de la fidélité de nombreux clients ; nous gérons sur la région parisienne des copropriétés depuis 15, 20, 30, 40 ans, voire plus.
 

Interview de M. Stéphane Ohayon, directeur des Agences de Nanterre et Pontoise

Date de création : 25/04/17
Date de mise à jour : 25/04/17

Déposez votre demande

Recueil de vos informations personnelles . Pour plus d’information consulter nos Mentions légales.



$ * ? b r
Nous contacter Créer une alerte e-mail Compte Web Calculatrice immobilière Recevoir notre newsletter
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

qui nous permettent notamment de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d’intérêt

En savoir plus
Fond du site